Baptiste

Vasseur

  • Fondateur de la France courageuse
  • Citoyen engagé
  • Bénévole dans l’associatif depuis ses 15 ans
  • Professionnel de la communication

Baptiste Vasseur est né le 7 avril 1990 à Narbonne et a grandi à Montredon-des-Corbières, dans l’Aude (11).

Mon Père est né en Normandie, ma mère en Occitanie, je me sens être un trait d’union entre le Sud et le Nord.

Baptiste a été élève au collège Georges Brassens à Narbonne et au lycée St Joseph à Avignon ensuite. Son parcours professionnel l’a emmené à se déplacer à Montpellier et Paris. Aujourd’hui ancien réalisateur de film publicitaire, il est le fondateur en 2019 et consultant depuis de CVSF (conseil en valorisation de savoir-faire). Coach et formateur pour les entreprises, il valorise les parcours, les chemins de vie et les expériences de travailleurs, d’entreprises pour que chacun puisse trouver sa véritable place. Il dévoile en 2020 le manifeste pour des idées courageuses. Le courage est une valeur qu’il porte depuis longtemps. En 2021, son second écrit qui se nomme PROTÉGER ! signe l’affirmation de combats à mener et de revendications pour nos valeurs, nos savoir-faire régionaux, nos paysages,…

De fibre sociale par héritage familial et profondément Républicain; mon engagement est de parler aux français, parler de la France, ses valeurs et ses savoirs-faire, car j’ai la passion de mon pays, la France !

Travailleur acharné, actif dans plusieurs campagnes électorales et ancien candidat aux élections législatives dans l’Aude, Baptiste est revenu vivre dans le sud de la France après plusieurs années de travail à Paris. Il prône aujourd’hui une défense de la France, du local, de la ruralité et de notre grande région regroupant petites communes rurales et métropoles urbaines.

Baptiste est profondément attaché à l’Occitanie, sa région, à l’Aude, son département de naissance. Il a grandi dans les Corbières et a passé beaucoup de son temps, en vacances dans le Cabardès, dans le village natal d’Ernest Ferroul, fervent défenseur de la viticulture et solidaire des opprimés. Le vivre-ensemble est important pour lui, car sans cohésion il ne peut y avoir de société.

Aujourd’hui plus que jamais je sais que j’ai trouvé ma voie, celle de porter la voix des citoyens. Comment ? En parcourant mon territoire, en étant proche, au contact direct, car la proximité permet de mieux comprendre le monde. Je n’ai pas peur de la contradiction, le débat j’aime cela, depuis toujours !